Back to site

NEW: C'est encore la nuit.

Image of NEW:  C'est encore la nuit.

20.00

…On doit ensuite filer à Meknès retrouver Mounir Fatmi. Lui s'est réfugié à l'ancienne prison de Kara, construite au xvne siècle par le sultan Moulay Ismail (1645-1727). Obsédé par la sécurité, ce dernier fit creuser en sous-sol, dans la terre ocre de la cité impériale, d'immenses galeries où croupirent prisonniers de droit commun et chrétiens kidnappés par les corsaires marocains. Pour qu'ils puis­sent respirer, on perça le plafond d'oculus sous lesquels Fatmi a installé des socles de bois peints de blanc. Un calligraphe y a ensuite reproduit en arabe et en français les quatrains d'Abderrahmane Majdoub (1506-1568), poète soufi souvent sarcastique et dont les vers se transmettent oralement depuis des générations. Pavant ici le sol, ils guident les visiteurs, pour composer comme un chemin de vie. Et l'on est d'emblée saisi par la manière dont l'artiste oppose la liberté du poète à ce lieu d'enfermement, et ses écrits misogynes aux messages récemment laissés sur les murs par les amoureux de la ville.

Yasmine Youssi
Telerama